Le Commodore 64 fait entrer l’informatique dans les foyers

1982, un évènement historique marquant l’ère de l’informatique. C’est à cette date que le Commodore 64, également appelé C64, voit le jour à Toronto, dans l’entreprise Commodore Business Machines inc. Cette entreprise avait pour but d’offrir l’accessibilité de l’informatique à tous les foyers, avec son prix défiant ses concurrents et ses fonctions ludiques. Cet ordinateur a été le modèle le plus vendu de l’époque et reste le plus vendu de nos jours.

L’ordinateur idéal pour tous les foyers de son époque

Après sa date de sortie, le C64 s’est vendu à plus de 30 millions d’exemplaires. Il faut dire que cette machine a changé la vision des gens concernant l’informatique (le prix d’une machine était à l’époque, peu accessible pour les familles et les tout premiers ordinateurs était seulement destinés aux gouvernements). Mais le C64 lui, se vendait à environ 595 dollars. Pour son utilisation, il était plutôt conçu pour les jeux (il affichait ses 16 couleurs sur un écran de télévision et l’on pouvait y insérer à l’aide de son lecteur de disquette le jeu. On y pouvait même jouer au célèbre tetris sur lui. Il faut dire que la conception des divers jeux a également vu le jour avec cette machine inventé par Jack Tramiel.

Qui est Jack Tramiel, l’inventeur du Commodore 64

Jack Tramiel, de son vrai nom polonais : Idek Tramielski, reste moins célèbre que Steve Jobs, mais il reste l’inventeur du C64 et fondateur de l’entreprise Commodore Business Machines inc. Durant la Seconde Guerre mondiale, il fut mis en internat dans un camp de concentration sis à Auschwitz. C’est seulement en 1947 que l’armée américaine le libère. Il s’émigre alors à cette date aux Etats-Unis, à la conquête de l’entreprise informatique. Il commence par travailler chez Bronx comme réparateur de machine à écrire, puis crée sa propre société en 1954. Son but à ce moment-là, c’est de trouver le moyen de faire entrer l’informatique dans tous les foyers. Il créa alors le commodore 64. Son prix était le moins cher du marché (l’Apple II coutait à l’époque dans les 1 300 dollars, et le C64 à 595 dollars). Sa machine pouvait utiliser un modem, une imprimante, un joystick et un lecteur pour disquette. Il faut dire que c’est l’outil idéal et moins cher pour tout le monde à l’époque.

A propos du C64

Il faut dire ce petit bijou est l’un des premiers ordinateurs personnels beaucoup plus accessibles par les particuliers, comparés à l’Apple II. Il suffisait de le brancher sur un écran de téléviseur normal pour l’affichage. Son nom C64 vient de sa capacité mémorielle de 64 kilo-octets. Il possédait un processeur 6510 de 8 bits, et l’affichage offrait une résolution de 320×200 pixels, qui était assez suffisants pour les jeux ludiques de l’époque. Par ailleurs, les développeurs ont réalisé plus de 7000 logiciels conçus pour cette machine et ils pouvaient également utiliser sur le C64 divers langages informatiques tels que le C, l’Assembleur, mais aussi le Pascal.

L’invention de l’informatique ou le début d’une nouvelle ère
1952, naissance du premier ordinateur IBM