L’invention de l’informatique ou le début d’une nouvelle ère

Terme très utilisé de nos jours, le mot informatique s’utilise souvent avec l’ordinateur et les logiciels utilisés dessus. La première utilisation de ce mot vient de l’Allemagne (informatik) dans les années 1957. Il fut utilisé pour parler d’un traitement d’information en automatique. Puis la révolution informatique a créé de nos jours, de nombreux domaines utilisant ce terme : en industrie utilisant des ordinateurs, en science, et bien d’autres domaines. Mais quelle est la toute première machine inventée et comment cela a-t-elle évoluée.

Les toutes premières machines de traitement de l’information

En 1834, Charles Babbage a eu l’idée d’inventer un calculateur qui réalisait des calculs mathématiques en automatique. Sa machine se composait de plus de 2000 diverses pièces et pouvait concurrencer les outils d’analyses utilisés à l’époque. Malheureusement, Babbage n’a jamais réussi à finir sa machine avant sa mort en 1871 et son outil deviendra en 1878 une exposition dans une galerie. Puis, vient ensuite en 1880 le fondateur d’IBM (acronyme d’International Business Machine), Herman Hollerith. Il fabriqua la toute première machine électromécanique. Cette dernière pouvait enregistrer des informations dans une carte perforée. A noter que sa machine s’utilisait pour les différents travaux de comptabilité et de gestion ainsi que pour la statistique.

Des machines à calculer évoluent en ordinateur

C’est en 1936 que le très célèbre « père de l’informatique », Alan Turing expose dans un article une machine théorique. Elle pouvait exécuter des calculs mathématiques par algorithme. C’est de sa machine fictive que les ordinateurs conçus aujourd’hui tirent leurs sources. Puis la création du transistor (inventée en 1947) ainsi que des circuits électroniques de 1958 offriront une évolution dans l’invention et la fabrication des outils informatiques (ces derniers deviendront plus léger et moins volumineux comparés à leurs ancêtres, mais également plus performants). Grâce au modèle réalisé par Alan Turing et à ses nouveaux outils inventés, les machines peuvent alors réaliser des simples calculs mais aussi des algorithmes plus complexes. Les ordinateurs modernes voient alors le jour.

La conception du tout premier ordinateur

En 1946, l’armée américaine demanda à Eckert et Mauchly de fabriquer un outil capable de réaliser des calculs balistiques pour eux. C’est à cette date que le projet Electronic Numerical Integrator And Calculator (connu sous le nom ENIAC) voit le jour. Cet outil était fabriqué avec 18000 tubes à vide et son poids pesait dans les trente tonnes. Il avait pour avantage de réaliser 300 multiplications ou plus de 5000 additions en une seule seconde. Mis à part les calculs, la machine pouvait être programmée, ce qui donnait la possibilité d’affirmer qu’elle était le tout premier ordinateur conçu (selon Turing, une machine est dite ordinateur, si elle peut être programé).

Le Commodore 64 fait entrer l’informatique dans les foyers
1952, naissance du premier ordinateur IBM